Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06 novembre 2013

Nouveau livre d'Aristide Leucate

Detournement-heritages-e.jpg

Détournement d'héritages

Préface de Pierre Hillard

 

La longue histoire des peuples en témoigne. Jamais, en une si courte période, la France et l’Europe n’auront connu d’aussi grands bouleversements, à la fois démographiques, anthropologiques et culturels. En trente ans, nos nations ont été littéralement vampirisées, délibérément vidées de leur substance identitaire et civilisationnelle par le mondialisme. Celui-ci, renouant avec les réflexes archaïques et pré-barbares du nomadisme, véhicule une idéologie ethnocide de la déterritorialisation et de la déshumanisation. Pour ce faire, il s’appuie sur une technostructure complexe et redoutablement efficace destinée à priver les Européens de leur longue mémoire, pourtant vitale à leur pérennité comme à leur vitalité. Âme autant que miroir de l’Europe, la France se voit ainsi contestée dans son indépendance, niée dans son identité profonde et dépossédée de ses moyens politiques essentiels. Son héritage historique, politique, social et culturel, aussi ancien que précieux, est ignominieusement détourné et bradé par ses propres gouvernants ayant fait le choix, contre les peuples, d’une société multiculturaliste ouverte aux quatre vents. C’est l’ambition de ce livre que de décrire cette funeste entreprise de captation d’héritages, par un système infernal institué à dessein. Pour comprendre ce qui nous arrive. Pour réagir.

 

Editions de L'Æncre, Collection "A nouveau siècle, nouveaux enjeux", 282 p., 25€

 

Disponible sur Francephi.com

Commentaires

Bon livre que je viens d'achever.
De la politique à la géopolitique, en passant par la mal-bouffe, l'immigration et la philosophie, beaucoup de thèmes sont balayés dans un style alerte.
A recommander comme argumentaire militant mais aussi comme source à réflexions.

Écrit par : Ulys | 06 novembre 2013

Pas mal en effet.

Écrit par : Thibaud | 06 novembre 2013

La préface de ce livre vaut le détour! On connaissait Pierre Hillard pour ses prises de position radicales, mais là il semble se surpasser. Elle dénote même du propos du livre qui bien que parfois polémiquye, reste assez policé.

Écrit par : Révolution89 | 06 novembre 2013

Les commentaires sont fermés.